Martin Cannavo : un guitariste passionné

Martin Cannavo

Le guitariste de 27 ans, Martin Cannavo, raconte son ascension auprès du chanteur Maxence. L’ex Nîmois, désormais Parisien, nous fait part de sa passion pour la musique.

En gagnant sa vie grâce à la guitare, Martin Cannavo se considère aussi ingénieur du son, des fois en live, d’autres en studio. Il est parfois compositeur, arrangeur, et aussi vidéaste. Martin explique la polyvalence de son métier en déclarant: « J’aime bien apprendre à faire plein de choses différentes et apprendre à les faire bien. Donc si quelque chose de nouveau me passionne je vais apprendre à le faire et me plonger complètement dedans.» Pour lui, le choix de devenir musicien ne vient pas de naître dans son esprit. C’est lorsqu’il était au collège que son intérêt pour la musique est apparu. «C’est à ce moment-là que mon professeur d’espagnol m’a parlé d’un lycée qui proposait une option musique lourde. C’était une matière très importante dans le cursus. Lorsque je suis arrivé en seconde, au lycée Philippe Lamour, cela a un petit peu changé ma vie et ma perspective sur les choses. Je suis arrivé en classe de musique et il y avait énormément de gens comme moi qui pratiquaient. J’étais entouré de musiciens et c’était incroyable. Cela a tout changé dans mon environnement.” Après avoir obtenu son bac littéraire en option musique lourde, le musicien a finalement atterri au conservatoire des musiques actuelles de Nîmes pendant deux ans.

« Avec Maxence, on ne s’est jamais quitté »

Son rôle de guitariste auprès du chanteur Maxence, à ce jour, semble être l’un des plus importants. Les deux musiciens se sont rencontrés au Lycée Philippe Lamour. Martin explique que la musique est ce qui à tout de suite uni les deux amis. Durant leurs années lycée, Maxence et Martin se sont réunis avec 3 autres amis avec lesquels ils ont décidé de former un groupe de métal. « Aujourd’hui, on est encore ensemble. Même si nos chemins de vie ont dévié, Maxence a continué à s’amuser sur Youtube. J’étais toujours là pour l’aider à enregistrer, mixer et filmer. Concrètement, on ne s’est jamais quitté, on a continué à travailler ensemble quel que soit le projet » déclare le guitariste. Aujourd’hui, leur travail commun semble payer. Alors que Martin a contribué à la composition du premier EP de Maxence « @+ », il suit également le chanteur tout au long de sa tournée pour l’album « tout est trop beau ». Martin Cannavo se confie également sur la manière dont le travail est reçu par le public. Selon lui, le plus audacieux a été de relever le challenge dû à la réputation de Maxence. Ce dernier s’est fait connaître avec une vidéo Youtube qui était à la fois humoristique mais aussi un morceau de musique. Le challenge est donc de réussir à montrer au monde qu’il est un vrai artiste et qu’il est légitime de faire de la vraie musique. «Il y a plusieurs facettes chez Maxence. Une qui rigole, qui s’amuse et une autre plus sérieuse. Cette facette sérieuse, c’est celle qui fait de la musique. » explique Martin. Il poursuit en disant: « Son premier EP, c’était une manière pour lui de montrer qu’il fait de la musique, il n’y a rien de drôle. Il n’y a rien de moins légitime ou de moins sérieux là-dedans. C’est tout aussi important. Pour le public, au début, les gens venaient au concert en pensant qu’ils allaient voir quelque chose de drôle, alors que non. C’est juste de la musique. Ce qui est intéressant c’est de voir que, petit à petit, tout le monde comprenait le but. Ils venaient pour entendre de la musique. Pour nous, en tant qu’artiste, c’était beau à voir.»

“Kevin Parker et Bruno Mars sont deux artistes qui m’inspirent”

Outre son travail en compagnie de Maxence, Martin Cannavo prend également un réel plaisir à créer son univers. Il construit son propre style musical en s’inspirant des artistes Kevin Parker et Bruno Mars avec qui il rêverait de collaborer. Ce qu’il apprécie chez ses deux artistes sont leurs voix, leurs compositions etc, mais surtout leurs goûts musicaux. “ C’est surtout ça que j’aime avec Kevin Parker et Bruno Mars, j’aime leurs goûts en musique, la façon qu’ils ont d’aborder les chansons, les sons qui sont choisis. » , explique t-il. il va plus loin en indiquant: “ J’aime aussi leur côté vintage tout en étant à l’heure actuelle. C’est très bien géré, et ça ne fait pas faux. Ils exploitent les technologies modernes pour apporter quelque chose de nouveau, et c’est ce qui m’intéresse. Quand je fais de la musique pour moi, dans mon temps libre, c’est ce que j’essaye d’approcher.”

Léïne Touala

Compétences

Posté le

25 mars 2022

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.