L’émission politique « vous avez la parole » diffusé hier sur France 2 portée sur la réforme des retraites avec Sibeth Ndiaye (porte-parole du gouvernement) et Gérald Darmanin (ministre de l’Action et des Comptes publics) face à huit français. Récapitulatif d’une soirée tendue et floue.

Un gouvernement déterminé

L’émission, qui a fait 11,2% de part d’audience hier porté sur les retraites a dévoilé un gouvernement très attaché a cette réforme. Une volonté de l’exécutif de montrer un visage confiant. Gérald Darmanin explique ensuite comprendre les grèves car les retraites sont un sujets importants « on touche au patrimoine des français ».

Sibeth Ndiaye avoue une communication mal gérée

La porte-parole du gouvernement parle d’un « sujet complexe » sur lesquels « nous n’avons pas réussi à convaincre ». Une volonté, pour Sibeth Ndiaye, de rassurer les français pour éviter de nouvelles grèves. Le gouvernement devra dans les jours et semaines à venir accorder les éléments de langages.

Des échanges tendues

La réforme des retraites en plus d’être un sujet complexe et un sujet sensible. Les nombreux débats très animés tout au long de la soirée l’ont démontré. Un échange entre Madame Ndiaye et Phillipe Martinez sur la pénibilité du travail est particulièrement ressortie. La porte-parole du gouvernement, sur le métier de chauffeur de bus, commence « ce n’est pas forcément aussi pénible que ce que l’on peut avoir… » coupé soudainement par Phillipe Martinez qui lui répond « Mais passez un mois à conduire un bus, vous verrez ». Un échange à l’image des tensions dans la rue.

Enzo Gauthier