En France depuis maintenant deux semaines les employés de la SNCF sont en grève. Les français ont donc besoin de solutions alternatives pour fêter noël en famille.

La situations du réseau ferroviaire à la vielle des vacances de noël

La SNCF a affirmée que les personnes ayant un billet de train entre le 20 et le 22 décembre serons assurées de voyager. Cependant pour les français ayant prévu de partir plus tôt le voyage sera plus compliqué.

Jeudi 19 décembre à la gare de Toulouse Matabiau on peut remarquer qu’il n’y a pas beaucoup de monde devant le tableau d’affichage. Fait étonnant moins d’une semaine avant le réveillon de Noël. En regardant de plus près le tableau d’affichage on remarque que seulement deux TGV sur cinq et 4 TER sur 10 prendront le départ. C’est donc plus de la moitié des voyageurs qui n’ont pas de train. Ceux- ci doivent donc chercher d’autres moyens de transport pour traverser la France. La gare toulousaine est donc désertée par de français en quête d’une solution alternative pour aller passer les fêtes de fin d’année en famille.

Gare routière Toulouse Matabiau le 19/12/2019 crédit : Luce Richardot

Alternatives trouvées par les français

Maryvone et Philippe sont retraités. Ils sont venus de Toulon en voiture et proposent leur trajet sur une célèbre application de covoiturage : « On n’a même pas essayer de prendre le train, on savait que ça serait la galère » affirme Maryvone. Et comme ce couple de retraités c’est la voiture que beaucoup de français ont utilisés puisque les routes de France ont été submergés par les automobilistes. La solution du covoiturage est même soutenue par le réseau routier puisque sur les panneaux à messages variables des autoroutes françaises on peut lire : « grève, pensez covoiturage ».

Julie une étudiante toulousaine a un billet de train pour Bordeaux. Elle vient de constater que son train ne partira pas. Elle n’a pas reçu de message ni de mail de la part de la SNCF, elle a dû regarder sur le internet et venir vérifier à la gare. Celle-ci opte donc pour la solution du bus. Elle aura une heure de trajet supplémentaire mais elle arrivera plus tôt car les départs sont plus fréquents.

Les français utilisent donc principalement les routes pour se déplacer avec les choix de la voiture ou du bus. C’est un choix qui s’impose face aux trains et avions puisque ceux-ci sont majoritairement annulés.

Luce Richardot