Les participants arpentent les rues d’Agen pour la course TACAN / Crédit ASPTT Agen Athlétisme

L’ASPTT Agen Athlétisme, l’association sportive agenaise, organisait samedi 14 décembre, la 6e édition de sa course de Noël, la course TACAN. Un 10 km, et un 5 km dans les rues de la ville sont au programme, invitant petits comme grands à venir montrer de quoi ils sont capables. Une partie de l’argent récolté avec les inscriptions est reversé à l’Unicef.

Samedi 16h30, l’excitation monte petit à petit pour le comité organisateur de la course TACAN. Sous la rue des Cornières où le départ de la course sera lancé dans 3h, les participants viennent retirer leur dossard, alors que certains retardataires s’inscrivent au dernier moment.

Une particularité se dégage à quelques dizaines de minutes du lancement de la première course à 19h30, il semble y avoir d’ores et déjà plus de monde que l’année précédente, remarque Nathalie, 44 ans, habituée de la course : « l’année dernière, on était plus de 1600, ce qui était un record, et là, la course des enfants n’a pas encore démarré et on dirait qu’on est 2500 ». Nathalie a eu à moitié raison, ils n’étaient pas 2500 ce soir-là, mais 1931 engagés sur les différentes courses. Ce qui constitue un nouveau record pour la course, dépassant de plus 300 personnes le précédent. Et ce, avec une participation record de la gente féminine, sur les 1931 personnes présentes, ce sont 42 % de femmes. Cindy, bénévole pour la course TACAN, se dit ravie de cette présence aussi forte : « ça fait plaisir, ils viennent courir ce soir pour passer un bon moment entre amis ou en famille tout en soutenant et donnant pour une bonne cause, et la compétition n’a que peu sa place ici. C’est plaisant de voir autant de personnes se déplacer pour cet événement ».

La plus belle édition de la course

Il est 22 h quand les derniers participants passent la ligne d’arrivée sous les encouragements des spectateurs et autres coureurs à l’arrivée. Un sentiment de joie règne à l’arrivée pour la présentation des vainqueurs, les coureurs profitent aussi d’une distribution de bonnets de Noël, et bien sûr, la révélation du nombre de participants est reçue sous les applaudissements de la foule. Le chiffre récolté pour Unicef n’est à ce moment-là pas encore connu, mais c’est une victoire pour la course TACAN. L’un des organisateurs de la course témoigne de ce succès : « c’est la 6e édition, mais c’est la plus belle, depuis qu’on a commencé en 2014, l’affluence n’a cessé d’augmenter et je suis fier qu’il y est autant de monde qui s’est prêté au jeu, car au fond, on récupère beaucoup d’argent pour Unicef et c’est le principal aspect à retenir de cette soirée ».

Un bilan positif ressort de cette soirée, les coureurs et les spectateurs repartent avec le sourire. La course TACAN a amené de la joie aux participants, tandis qu’eux ont permis de récolter des fonds pour l’Unicef. Il est possible de donner aux associations en s’amusant et en passant un bon moment, c’est aussi ça la magie de Noël.

                                                                                                          Marco Gasparini