Pour beaucoup, ce géant du streaming possède le rôle de boucher du cinéma moderne, réduisant à néant les œuvres originales et bafouant l’intérêt des salles de cinéma. Est ce pourtant la réalité ?  Netflix ne serait-il pas plutôt bénéfique au cinéma ?

Au même titre que la peinture ou la littérature, le cinéma est un art, le 7ème art. Mais tout comme ses congénères, le cinéma est voué à s’essouffler un jour ou l’autre. Selon le CNC ( Centre nationale du cinéma et de l’image animée ), en 2018 les salles de cinéma françaises affichent 200,5 millions d’entrées, contre 209 millions en 2017. Netflix en est-il le responsable ? 

A première vue, oui. L’arrivé de Netflix dans les foyers Français a drastiquement réduit la fréquentation des salles de cinéma. En est ce pourtant un mal ? 

Une aide précieuse

 Netflix tient peut-être le rôle de sauveur du cinéma. En effet, les salles de cinéma deviennent dépassées et la plateforme de streaming fait office de bouée de sauvetage. Cette dernière permet au cinéma de s’exporter vers internet soit l’endroit idéal pour un visionnage de masse. Les cinéastes pourraient alors oublier les salles tout en faisant perdurer leur art et leur passion pour celui-ci.

Pour souligner le poids de la fameuse plateforme, voici quelques chiffres : https://fr.statista.com/statistiques/657353/netflix-recettes-totales-international/h

Qu’en pense les cinéastes amateurs ?

Les étudiants de l’université du Mirail section « cinéma audiovisuel » nous ont confié leurs ressentis. Netflix est considéré comme « utile » mais seulement utile. Pour eux, il est bel et bien là pour « tuer » le cinéma et ne proposer que des productions à son nom. Les films dit « d’auteurs » passeront alors en second plan voir même disparaîtront. 

Les professeurs nous ont eux fournit un avis plus détaillé : Pour ces derniers, Netflix fait dans le quantitatif plutôt que dans le qualitatif. Pour résumer, il propose des programme « baclé » mais en masse satisfaisant ainsi les fans. En conclusion, le streaming n’est pas à l’honneur chez les cinéastes en devenir et cela peut s’entendre.

Cependant, la plateforme est jugé « utile » et cela signifie que même chez ces personnes, le streaming proposé par Netflix est utilisé. Alors même si l’on pense que ce dernier est en conflit avec le cinéma, il n’en reste pas moins nécessaire pout la survie du 7ème art. L’avenir nous révélera le vainqueur de cette « guerre de l’image ».

Thomas Duran