En France, alors que 8,8 millions de personnes sont considérées comme « pauvres » selon l’Insee, chaque jour des tonnes de nourriture (consommables) sont perdues. Depuis quelques années, des lois, des associations et des start-up participent à limiter le gaspillage alimentaire. Il est de la responsabilité de chacun d’entre nous d’agir.

À l’heure ou 1/3 de la production alimentaire mondiale est gaspillée, le gouvernement français réagit. Depuis février 2011, la « loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire » est entrée en vigueur. Celle-ci oblige les supermarchés de plus de 400 mètres carrés à donner leurs invendus alimentaires s’ils sont sollicités par des associations. Selon le Figaro, les dons aux associations auraient augmenté de plus de 22% depuis 2016. Une augmentation essentielle qui permet d’aller de l’avant.

De plus, depuis plusieurs mois l’assemblée nationale a adopté un amendement à la loi agriculture et alimentation. Celui-ci rendra obligatoire, dès le 1er juillet 2021, la mise à disposition de « doggy-bag » par les restaurateurs à leurs clients. Lawrence, restaurateur Narbonnais approuve: « Si certains restaurateurs sont contre la mise à disposition de doggy-bag, moi je ne vois pas le problème, au contraire. C’est plus satisfaisant de laisser les clients repartir avec leurs restes plutôt que de les jeter alors que des milliers de personnes peinent à se nourrir. ».

Les nouvelles technologies contre le gaspillage

Selon Express Business, la France est le 6ème pays le plus riche au monde pourtant, il est compté parmi ceux qui gaspillent le plus alors qu’un grand nombre de sa population peinent à se nourrir décemment. C’est pourquoi de nombreuses start-up se sont emparées du problème. Too Good To Go est une application créée en juin 2016 qui permet aux consommateurs de récupérer des produits frais prêts à être jetés par les restaurateurs. En un clic, on peut manger à bas prix en ayant la satisfaction de réduire le gaspillage alimentaire. Iris, jeune toulousaine adepte de l’application, nous explique: « En plus de faire des économies, je participe à réduire le gaspillage alimentaire, ce qui me tient beaucoup à coeur. ». Une cause qui tient effectivement à coeur aux utilisateurs de l’application, toujours plus nombreux, qu’ils soient consommateurs ou bien restaurateurs.

Pour en savoir plus sur l’application ToO Good To Go: