Les Etablissements et Services d’Aide par le travail (ESAT, anciennement CAT) représentent une aide à l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées. Situé dans la zone industrielle de Castelnau- le-Lez dans l’Hérault, le site de l’ESAT l’envol accueille plus de 135 travailleurs handicapés, ainsi que 30 au sein d’une entreprise adaptée. 

L’ESAT l’envol est ouvert depuis 1981. Les travaux proposés par la structure sont adaptés selon les handicaps des employés. L’établissement est composé de différents services. Un self se trouve au rez-de-chaussée. Soixante places sont disponibles et trois services sont effectués. Les cuisines produisent également des plateaux repas sous forme de barquettes livrés en entreprises. À coté, une quarantaine d’entreprises et de structures telles que Nestle, EDF ou encore maisons de retraites et lycées professionnels sont partenaires avec la blanchisserie. Un autre bâtiment abrite un atelier de conditionnement où on réalise de multiples missions pour des entreprises de toutes tailles (PME, grands groupes) . L’un des employés en charge du tri du courrier pour La Poste nous interpèle « c’est un gain de temps pour eux, et nous, ça nous donne du boulot ! »

Atelier de conditionnement – ESAT l’envol, Castelnau-le-Lez. Crédit photo : Alix Drouillat.

Une entreprise adaptée

Sur le site, une structure est destinée à l’entreprise adaptée. La section annexe est financée par le département. Le service accueille des jeunes travailleurs handicapés par groupe de cinq ou six personnes accompagnées par un éducateur spécialisé. Les salariés se trouvent en immersion dans le monde du travail par demi-journées. Gilles Lion, éducateur, confie « ce travail leur montre qu’ils peuvent travailler, comme tout le monde ». L’autre partie du temps est consacrée à des activités sportives ou culturelles telles que des ateliers cuisine, des ateliers créatifs, des visites ou encore des randonnées. Une demi-journée par semaine est également dédiée au soutien. Ce temps est donné au remplissage de papiers administratifs ou à l’approche du code de la route.

Atelier de conditionnement – ESAT l’envol, Castelnau-le-Lez. Crédit photo : Alix Drouillat.

Un marqueur d’insertion

Les différents secteurs sont encadrés par des moniteurs. Les travailleurs handicapés en ESAT ont des contrats de 35 heures, mais ils ne sont pas soumis au code du travail. Les employés bénéficient d’un salaire et d’aides. Ce statut leur donne une importance particulière. Gilles Lion nous dit « les travailleurs handicapés travaillent comme tout le monde, ce qui leur donne une place dans la société ». Ce marqueur social est source de fierté pour les travailleurs. L’objectif est de favoriser le plein épanouissement des personnes en situation de handicap. L’année dernière, sept employés ont obtenu un Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP). Il est également possible pour les employés d’obtenir une Reconnaissance des Acquis de l’Expérience (RAE), non diplômante, mais qui apporte une certaine satisfaction de la part de ces derniers. « Chacun a son projet, notre objectif est de les accompagner dans leur évolution » nous dit Marc Morazzani, chef du service production. Si les entreprises partenaires avec l’ESAT sont satisfaites du travail effectué, il est possible qu’elles procèdent à des recrutements.