Beaucoup de jeux vidéo offrent des contenus agressifs. Depuis les années 1990, les jeux vidéo sont soupçonnés d’être la cause des violences faites dans le monde réel. C’est pourquoi, pour beaucoup, les jeux vidéo rendraient les ados violents. Mais ce cliché est-il véridique ? Pas forcément. 

Du sang, du sexe, des membres arrachés et des jurons. Selon Victor, un jeune étudiant en cinéma et fan de jeux vidéo : « Je ne pense pas que les jeux vidéo soient violents par exemple Call of Duty fait travailler tes réflexes . D’autant plus que personnes n’est dangereux après. Si tu es brutal après avoir joué, c’est que tu as un problème mental de base ». Natacha Raynal, psychologue, valide ces propos. Cependant ils peuvent influencer les comportements des joueurs « fragilisés ». Certains individus ne discernent pas le monde virtuel du monde réel. Les jeux vidéo ne rendent pas agressifs mais ils sont addictifs et détachent de la réalité.

Les bienfaits des jeux vidéo

A contrario, certains jeux sont bénéfiques pour le gameur (joueur en anglais). Par exemple, Mario, agit sur le cerveau comme des stéroïdes. Les jeux vidéo peuvent vous aider à entretenir vos capacités physiques. Par exemple dans Just Dance le joueur doit danser pour pouvoir gagner.  Les réflexes en sont décuplés. En effet, certains jeux vidéo comme League of Legend demandent d’avoir des réflexes importants (en particulier dans les compétitions). Bien sûr grâce au monde Online vous pouvez faire des rencontres avec des personnes qui potentiellement auront les mêmes intérêts que vous.

De plus en plus de « jeux sérieux » apparaissent. C’est une activité qui combine une intention « sérieuse » de type pédagogique, informative… Ce sont des émulations entre le simple divertissement et l’apprentissage pur. Les finalités de ces jeux sont : la compréhension, l’information, l’apprentissage, l’éducation et l’amélioration des compétences.

Pour Catherine Pons-Lelardeux, directrice du projet serious game à la fac Champollion, l’idée est de créer des environnements virtuels pour faire de la formation. Les utilisateurs seront confrontés à des situations complexes. Avec les serious games les apprenants sont mis en situation pour développer leurs compétences. La fac de Champollion a mis au point le premier jeu multijoueur en 3D temps réel destiné à former les personnels de blocs opératoires dans la prévention des risques. Pour cela, ils ont reconstitué un bloc opératoire virtuel où les utilisateurs sont confrontés à des situations inattendues. L’objectif est d’avoir une bonne communication, de prendre les bonnes décisions, d’améliorer le travail en équipe.

Pour en savoir plus sur les jeux sérieux :

Donc ne vous arrêtez pas aux clichés, prenez en main votre manette et testez ça !