Dans toute la France, ces deux dernières années ont vu le nombre de salles d’Escape Game exploser. 60 enseignes sur Paris, 60 différentes salles d’enquête sur Toulouse. Rencontre avec l’un des dirigeants d’une enseigne toulousaine.

Il y a quelques mois sur Toulouse, il était très difficile de trouver une enseigne d’Escape Game. Aujourd’hui les Toulousains ont un choix immense. En effet, on ne compte pas moins de 25 enseignes sur la commune pour un totale de 60 salles ouvertes.

Exemple avec la Lock Academy de Toulouse, dans le centre-ville de l’agglomération, à quelques minutes à pied de la Place du Capitole et encore plus près du quartier Jeanne d’Arc. Cette entreprise est une franchise d’un établissement parisien. 

Un dénominateur commun : la qualité

La franchise toulousaine a été ouverte au public en juin 2018, et pour le moment offre deux des salles qui sont aussi présentes à Paris. Nathan Kopka, l’un des trois dirigeants affiche dès le début l’esprit de ses salles : « on met l’accent sur la qualité ». « Lorsque l’on crée une salle, on doit penser à tout les petits détails : faire que cela ne soit ni trop simple, ni trop complexe ».

En effet, un juste équilibre nécessaire pour tous les établissements. C’est un des principes de l’Escape Game : une heure pour sortir d’une salle ou résoudre une énigme. Alors, lors de la conception de la salle il faut qu’elle soit adaptée à des débutants ou à des participants confirmés. 

Lorsqu’on lui demande comment il explique la montée en puissance du secteur, Nathan a quelques idées qui lui viennent en tête. « D’abord, le fait qu’il y ait une vraie histoire dans la salle intéresse les joueurs c’est évident. » Il ajoute aussi que « la fierté de réaliser une salle » est une des raisons. Aussi, le fait d’être dans « une totale immersion » est un point qui n’est pas négligeable selon lui. 

Toulouse, un an derrière Paris

En revanche le prix peut rebuter au départ. Il en convient, une vingtaine d’euros par personne peut paraître beaucoup mais il tient à s’expliquer. « Ce qu’il faut savoir c’est que derrière, il y a toute la conception, la gestion et la remise à neuf des salles ». 

En tout cas, les Escape Games ne sont pas faits pour les enfants. C’est pour ça que dans de nombreuses enseignes, les enfants doivent être accompagnés par au moins un adulte. Deux chez la Lock Academy. « Sur nos salles, on a une réussite de 40 à 60%, donc non, c’est pas facile…mais ce n’est pas le but ». Dans tous les cas, il l’avoue, la toute première expérience d’enquête est décisive pour une nouvelle venue. 

Ce qui montre aussi ce véritable engouement est surtout la multiplication de vidéos Youtube sur ce sujet et même l’ouverture de chaînes dédiées à la découverte et à la réalisation de salles d’enquêtes.

Au cours de l’entrevue avec le dirigeant de cet Escape Game, on apprend que le développement d’une nouvelle salle est en cours et qu’elle devrait être ouverte prochainement au sein de leur locaux.