Quand on est étudiant, on n’a pas beaucoup d’argent. Beaucoup de jeunes, optent pour des emplois étudiants pour combler leur fin de mois. Mais la plupart travaillent dans des fast-foods entre pression et stress. Certains ne voulant pas exercer dans un tel milieu, optent pour l’auto-entrepreneuriat. Quels métiers peuvent faire ces étudiants et quels sont les avantages et les inconvénients à  devenir auto-entrepreneur ?

Il existe différentes manières de devenir auto-entrepreneur quand on est étudiant. Certaines compagnies de livraison de repas à domicile comme Uber Eat, Deliveroo ou Just Eat cherchent des coursiers pour livrer des plats d’un restaurant  à des particuliers. Ces entreprises demandent aux étudiants  qui souhaitent devenir coursiers de prendre le statut d’auto-entrepreneur. Car ces plateformes ne salarient aucun livreur. Ce tour de passe-passe leur permet de ne pas payer de charges sur leurs coursiers, de plus leurs horaires de travail sont flexibles. Si faire des courses dans les rues de votre ville ne vous satisfait pas, il existe d’autres alternatives comme par exemple : vidéaste ou photographe (mais le problème c’est qu’il vous faudra investir de l’argent dans le matériel et la plupart du temps ce n’est pas donné.) Vous pouvez aussi devenir Community Manager. C’est une personne qui est garant de la présence et de la réputation d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Il anime une communauté d’internautes, publie des tweets, répond aux questions sur le net, alimente la page Facebook… Vous pouvez aussi devenir traducteur mais pour cela il faut être très doué en langue. Mais si vous ne savez vraiment pas quoi faire, vous pourrez trouver sur le site StaffMe des missions où des particuliers, entreprises demandent aux auto-entrepreneurs de remplir des « missions » tel que vendeur, secrétaire, communicant ou chargé événements.

En auto-entreprise, l’activité démarre vite : il suffit de quelques minutes pour vous déclarer et quelques jours plus tard, vous recevez les documents officiels. Mais comme dans tout métier il y a des avantages et des inconvénients.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’être auto-entrepreneur et étudiant ?

Être auto-entrepreneur et étudiant présente beaucoup d’avantages. Vous pourrezgénérer des revenus pour financer vos études ou améliorer votre niveau de vie, mettre plus de lignes sur vos CV et développer un réseau professionnel. Vous n’aurez aucunes charges, aucun frais avant de commencer à générer du chiffre d’affaires. La facturation est simplifiée : factures sans TVA.  Avoir un comptable n’est pas une obligation mais un compte bancaire professionnel est requis. Vous économiserez alors de 900 à 2 000 euros par année. Si vous n’aimez pas être sous la directive d’un patron, c’est la bonne solution car le patron…. c’est vous ! Décidez vous-même de vos heures de travail et des tarifs (Attention, il faut que ce soit cohérent avec la qualité des services que vous proposerez).

Mais vous le savez, là où il y a des avantages, il y a forcément des inconvénients.

Vous ne déduirez aucun frais de fonctionnement, contrairement à toutes les autres entreprises françaises. Vous serez aussi limité en termes de chiffre d’affaires : 32 900€ en prestation de services, 82 200 € en activité commerciale. Si vous dépassez, il faudra envisager de basculer vers une autre forme juridique et ne plus être dans l’auto-entreprenariat. Vous payerez vous-même les charges normalement payées par l’entreprise lorsque l’on est salarié : finalement, l’auto-entrepreneur doit donc régler assurance maladie-maternité, indemnités journalières, CSG, allocations familiales… Mais surtout il ne faut pas brûler les étapes. La facilité à devenir auto-entrepreneur incite certains à brûler les étapes et ils se retrouvent donc dépassés. Cela va faire d’eux des auto-entrepreneurs non préparés, n’ayant pas bien monté leur projet commercial et se retrouvant parfois sans clients, faute de stratégie adaptée.