Il est deux heures du matin, impossible de trouver le sommeil, des pensées plus ou moins angoissantes fusent dans notre esprit. On se fait à l’idée qu’une nuit blanche nous attend … Jusqu’au moment où on découvre l’ASMR. Cette pratique, à base de petits sons enregistrés en stéréo accompagnés d’un visuel, suscite l’engouement sur la toile depuis quelques années déjà.

« On vit dans un monde de plus en plus stressant » affirme Jacques-Marc Nartwoski, psychiatre. Il confirme que l’anxiété est un fléau en France. Il ajoute que « les gens n’ont plus confiance en la médecine ». En effet, la société est en partie faite de personnes qui sont souvent débordées et qui ne désirent pas dépenser de l’argent en consultant un spécialiste. De plus, la mode est au retour des “remèdes de grand-mère”, c’est-à-dire que les gens recherchent une solutionnon médicamenteuse.

Ainsi, l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) devient une solution possible pour ceux qui sont sujets au stress. Cette pratique consiste à se détendre à l’aide de divers sons, comme le chuchotement binaural ou le tapotement d’un objet. Très présent sous forme de vidéo sur les plateformes comme Youtube ou Twitch, l’ASMR n’est pas trop chronophage, et elle est gratuite.

Scientifiquement, est-ce que cela fonctionne ?

Laurence Palsky, praticienne en hypnose, explique que l’ASMR fonctionne de la même manière qu’une hypnose. Il faut savoir qu’un esprit conscient ne peut gérer que 10 informations à la fois. Les personnes stressées sollicitent constamment leur esprit conscient, ce qui fatigue leur cerveau et peut, à terme, conduire à des insomnies, voire des crises d’angoisse. L’ASMR permet à ceux qui l’écoutent d’atteindre un état de conscience modifiée, soit le même état que sous hypnose. L’inconscient, qui peut accumuler jusqu’à 20 milliards d’informations, prend alors le dessus. Le cerveau se décontracte et il est possible de ressentir une sensation de calme, de détente et de bien-être. Ainsi “L’ASMR peut être une technique préventive” face au stress, conclut l’hypnothérapeute.

Elle alerte toutefois : les youtubeurs n’ont aucune formation et sont face à une caméra. Ils ne sont ainsi pas forcément à même de guider une personne en état de conscience modifiée. En outre, les avis concernant l’ASMR restent divisés : beaucoup sont ceux qui trouvent cette méthode dérangeante. Il n’en demeure pas moins que les pro-ASMR ont trouvé leur solution pour faire de beaux rêves.