Manger local est devenu important pour les français et ne se limite pas à un phénomène social. Ce commerce permet de dynamiser le territoire à l’échelle régionale et de garantir la provenance du produit. Cependant il est important de garder à l’esprit qu’un produit local n’en fait pas nécessairement un produit de qualité. Dans ce cas, comment les producteurs et traiteurs peuvent-ils assurer la qualité de leurs produits?

Il existe bien sûr des labels et certifications pour assurer la qualité d’un produit. Qu’en est-il dans la région Occitanie? Les habitants de la région toulousaine peuvent profiter depuis quelques années du fast food Duck Me qui base ses recettes sur de la viande de canard. Le restaurant met un point d’honneur sur la qualité de ses produits et leur provenance de la région. Les canards utilisés pour la cuisine sont garantis du sud-ouest par l’indication IGP (indication géographique protégée) et leur qualité est assurée par le Label Rouge. Les autres ingrédients comme le pain ou les accompagnements proviennent de boulangers reconnus maîtres artisans et traiteurs basés dans la région toulousaine et respectés dans leur profession comme François Arlet. En se fournissant dans la région, Duck Me assure la provenance de ses aliments et permet à ses partenaires producteurs et fournisseurs de faire connaître leurs produits au coeur de Toulouse. D’autres établissements à Toulouse comme la Ferme Attitude profitent de la marque AOC (appellation d’origine contrôlée) qui certifie leur provenance. Ces appellations ont une importance pour de nombreux français qui se méfient de plus en plus des produits alimentaires importés de l’étranger.

Une proximité qui rassure

Au delà des labels et certifications officiels, ce qui motive les consommateurs à acheter local, c’est la simple notion de proximité géographique. Elle assure que le produit n’a pas voyagé trop loin et que les petits producteurs peuvent partager leur savoir-faire. Ainsi nous pouvons trouver des marchés comme le « marché producteurs direct » qui se tient à Toulouse le samedi. Ces rassemblements évitent de passer par un intermédiaire et ainsi d’acheter directement auprès du producteur. Ces produits locaux sont de plus en plus populaires au détriment des grandes surfaces qui essayent cependant de promouvoir des produits régionaux pour garder leur clientèle. La vente de produits sains et régionaux est un marché exponentiel qui ne cesse de prospérer. Selon une étude menée par L’Agence Bio et soutenue par l’Union Européenne, la France a connu entre 2016 et 2017 une augmentation de producteurs bio de 13,6 %.

Nicolas SADOURNY